samedi 15 juin 2013

Festival Richard Strauss: l'opéra de Vienne fait jubiler Garmisch



L'opéra de Vienne a clôturé hier soir le Festival Richard Strauss 2013 en donnant aux festivaliers une Ariadne auf Naxos éblouissante. La scène de la grande salle de la Maison du Congrès de Garmisch n'étant pas assez grande pour recevoir des décors, c'est une version concertante en costumes avec jeux scéniques qui a été proposée. Les jeux de scène et les qualités théâtrales d'un plateau d'exception étaient cependant suffisants pour suivre avec plaisir cet opéra bien connu d'un public tout acquis à la musique du compositeur munichois. Patrick Lange dirigeait l'orchestre de l'Opéra de Vienne en donnant une interprétation extrêmement précise empreinte d'une exquise élégance de la partition de Strauss, avec ce qu'il faut de légèreté primesautière et d'humour souriant. Le prologue fut l'occasion pour Stephanie Houtzeel de démontrer d'exceptionnels talents de comédienne dans la composition du personnage du compositeur, avec un art de la nuance tant musicale que théâtrale dans l'expression du sentiment amoureux ou dans celle de ses convictions artistiques mises à mal par les caprices du mécène. Ricarda Merbeth conne une Primadonna/Ariadne vibrante, avec une stature imposante et une puissance vocale percutante, alors que la costaricaine Iride Martinez compense admirablement son absence de volume (il faut parfois tendre l'oreille) par sa maîtrise bondissante de la  difficile partie de Zerbinetta, dont elle semble se jouer comme si elle s'amusait des difficultés techniques de la partition avec facilité. Elle éblouit spécialement pendant la seconde partie,  avec un jeu de mimiques de scènes des plus gouailleurs. Ce sont là trois grandes chanteuses qui maîtrisent à la perfection des rôles qu'elles ont souvent pratiqués.  Le Tenor/Bacchus de Burkhard Fritz recueille lui aussi un grand succès. Mais c'est tout le plateau*, d'une qualité exceptionnelle, qui déchaîne l'enthousiasme d'un public qui terminera ses applaudissements nourris et prolongés par une standing ovation crépitante.

Le Festival 2014 s'annonce exceptionnel. On célébrera en effet le 150ème anniversaire de la naissance du compositeur.

Iride Martinez,
Zebinetta
*Hans Peter Kammerer | Der Haushofmeister
Wolfgang Bankl | Ein Musiklehrer
Stephanie Houtzeel | Der Komponist
Burkhard Fritz | Der Tenor (Bacchus)
Herwig Pecoraro | Ein Tanzmeister
Íride Martínez | Zerbinetta
Ricarda Merbeth | Primadonna (Ariadne)
Clemens Unterreiner | Harlekin; ein Lakai
Peter Jelosits | Scaramuccio
Janusz Monarcha | Truffaldin
Pavel Kolgatin| Brighella
Ileana Tonca | Najade
Lena Belkina | Dryade
Anita Hartig | Echo



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire