lundi 18 février 2013

Jonathan Meese ne veut pas de wagnériens à Bayreuth


Jonathan Meese (43 ans) qui devrait mettre en scène Parsifal en 2016 au Festival de Bayreuth refait parler de lui: il a déclaré au magazine Focus vouloir bouter les wagnériens hors de Bayreuth. Il les assimile à des grenouilles de bénitier qui feraient mieux de passer leur temps dans les églises et laisser cette maison d'opéra en paix en lui épargnant leurs bigoteries*. Meese qui a été fasciné par Wagner dès son plus jeune âge le considère comme un des fondateurs de la culture pop. Il déclare notamment percevoir dans la musique de Wagner des accents proches de ceux des Beatles et de la musique pop.

On sait que Jonathan Meese n'est pas à une provocation près: l'artiste n'hésite pas à recourir à des symboles du national-socialisme et au salut nazi dans ses oeuvres. Pour Katharina Wagner, il n'y a pas aucune ambiguïté dans le travail de Meese qui a selon elle une attitude critique par rapport à l'histoire et qui aborde toujours ces symboles avec un cynisme ironique dans ses mises en scène.

Chronique d'un scandale annoncé!

* Voici les déclarations exactes de Jonathan Messe au magazine allemand Focus: «Diese Wagnerianer sind alle Niederknier» «Die sollen bitte in die Kirche gehen und dieses Opernhaus in Ruhe lassen mit ihrem Heiligkeitsgeschwätz.»

Sur l'annonce choix de Meese pour le Parsifal version 2016, on peut p.ex. se référer à l'article en ligne de Focus en juillet dernier.

Source de la photo: le site de Jonathan Meese

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire