jeudi 27 septembre 2012

L'Auberge du cheval blanc/ Im weissen Rössl bientôt au Deutsches Theater de Munich. Première le 11 octobre.

La nouvelle équipe du Theater-am-Gärtnerplatztheater fera bientôt une entrée de saison dans la joie et en fanfare avec une nouvelle production de la fameuse opérette de Ralph Benatsky Im weissen Rössl, L'Auberge du cheval blanc. Le succès de cette opérette ne s'est jamais démenti dans les pays germanophones et fait partie de la culture populaire allemande, c'est dire que le public bavarois accueillera avec joie cette reprise, d'autant que la mise en scène du nouveau Directeur général du Gärtnerplatztheater, Joseph Köpplinger, semble des plus prometteuses. Le metteur en scène veut restituer le travail original de la première version de l'oeuvre qui date de 1930 avec une reproduction adaptée des décors de l'époque, en cherchant un juste équilibre entre la fraîcheur des  romances qui sont au coeur de l'oeuvre et l'esprit de tendre ironie et de satire qui l'anime.

Pour réussir sa grande entrée munichoise, Köpplinger fait appel à de grands talents. A tout seigneur, tout honneur, c'est un monstre sacré des arts de la scène, Maximilian Schell qui incarnera le Kaiser, Michael von Au sera Sigismund, Sigrid Hauser la patronne du Cheval blanc et Daniel Prohaska le maître d'hôtel, Leopold. 

Que Maximilian Schell ait accepté de prêter son concours est en Allemagne un évenement médiatique considérable. Maximilian Schell est connu de tous ici et littéralement adulé tant pour son travail au théâtre que pour son immense talent d'acteur au cinéma, un travail couronné par de nombreuses prix, qui vont d'un Oscar à plusieurs Golden Globe, sans parler de son travail de metteur en scène et de producteur. 

Lors de la présentation à la presse, Maximilian Schell rappelait un mot célèbre d'un acteur qui évoquait la technique de scène pour jouer le rôle d'un Roi: ce n'est pas l'acteur quitient le role du Roi qui doit jouer le Roi, ce sont les autres acteurs qui par leur attitude le constituent en Roi. L'intelligence scénique de ce grand amateur de musique qu'est Schell est tout simplement considérable. 

Le travail de Köpplinger, de son équipe et de sa troupe promet d'être tout simplement impérial!

Réservations sur le site du Deutsches Theater. Pour 31 représentations (dont une bonne vingtaine avec Maximilian Schell, à partir du 11 octobre. Du 11 octobre au 11 novembre et du 29 au 31 décembre 2012.

Et pour nous mettre en appétit quelques photos du Weisses Rössl et de ses vues prises à Sankt Wolfgang, le village dont le nom est jamais lié à la fameuse opérette. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Copyright des photos: Luclebelge

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire