vendredi 4 mai 2012

Dérive fasciste en Grèce: les autorités publient les photos de femmes séropositives



Les prostituées, nouveau dérivatif aux problèmes grecs:
en Grèce, la police met des femmes au pilori et le Ministre approuve. 

Conséquence de la terrible crise qui traverse la Grèce et du dénuement dans lequel sont plongés les immigrés illégaux à Athènes, la prostitution explose à Athènes. Pour lutter contre la prostitution, les autorités effectuent des razzias, testent de force les prostituées et publient les photos des femmes séropositives. Lors d'une razzia récente de la police, une centaine de prostituées ont été arrêtées et testées. Onze d'entre elles se sont avérées séropositives. Leurs photos ont été publiées, au mépris total des droits de l'homme. Les Ministres de la Protection civile et de la santé justifient ces actions.

Elf Frauengesichter, ihr Blick ist leer. Die Frauen sind Prostituierte – und tragen alle das HIV-Virus in sich oder sind bereits an AIDS erkrankt

Les autorités grecques ont publié mardi les photos de onze prostituées séropositives. Le but prétendu de cette publication est d'inviter les anciens clients à faire un test de dépistage du sida et de mettre en garde les futurs clients. Des portails d'information comme Rednotebook ou des blogueurs comme Thomas Xomeritis voient toutefois d'autres raisons à l''exhibition' de ces prostituées étrangères : "La mère grecque ultraprotectrice peut désormais rejeter sur les prostituées la responsabilité des errements de son fiston. L'amie ou la femme innocente projette l'échec de ses attentes sexuelles sur la fourbe étrangère. Et le client grec maudit sa fortune, qu'il met sur le compte des maladies exotiques de ces catins. … Tous arrivent à la conclusion suivante : les immigrées apportent les maladies, il faut donc débarrasser notre société de leur présence. L'ennemi intérieur a été formé. … Les sensibilités démocratiques des ministères en charge de la santé publique ne sont rien de plus qu'une avancée vers le fascisme." (Texte pour partie en provenance de la revue de presse d'Eurotopics) (Ci-dessus: Photos de prostituées séropositives, 
publiées par la police grecque et modifiées par le Bild Zeitung, pour des raisons évidentes de protection de la vie privée et de droit à l'image)

Le Ministre Chrisochoidis
Caricature du Ministre













Le Ministre de la protection civile Michalis Chrysochoidis est intervenu à la télévision pour défendre ces actions éhontées qui portent fondamentalement atteinte aux droits de l'homme. La technique de l'exposition de brebis galeuses est typique d'un état fasciste. C'est totalement inacceptable!
Le Ministre de la Santé, Andreas Louverdos, a quant à lui défendu les razzias au nom de la prévention.

C'est exactement ce genre d'actions qui fera les choux gras de l'extrême-droite aux élections de dimanche prochain. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire