mercredi 18 avril 2012

Juan Carlos d'Espagne: le Roi s'amuse, le peuple beaucoup moins

Juan Carlos s'est brisé la hanche lors d'un safari en Afrique qui a coûté le double du salaire annuel moyen d'un salarié. Le peuple espagnol se dit choqué.



Les défenseurs des animaux  protestent


Et parfois, le peuple se gondole: video montage à partir d'un discours récent du Roi incitant les Espagnols à se serrer la ceinture. Nous devons tous adopter un comportement exemplaire, affirme le souverain!



Le journal El Mundo nous apprend par ailleurs que le Roi n'a pas dû payer son safari, il aurait été invité au Botswana par l'entrepreneur saoudien d'origine syrienne Mohamed Eyad Kayali, qui réside depuis plusieurs années en Espagne où il représente la famille royale saoudienne. Kayali possède des propriétés à Madrid et à Marbella. L'entrepreneur aurait fait partie du voyage. Le roi chasse avec lui depuis des années semble-t-il.

Le même journal nous apprend que la Reine Sophie est par ailleurs venue déjeûner hier avec son royal époux, et n'a pas désiré s'exprimer quant au voyage de son mari. Mais on sait qu'elle a mangé du poisson (elle est végétarienne) alors que le souverain (carnivore comme il se doit pour un chasseur) a mangé un steak. Ils ont cependant partagé la même entrée.

Quant au safari dans le delta du Rio Okavango, d'autres sources (El confidencial.com) nous apprennentt qu'il aurait été organisé par la compagnie Johan Calitz Safaris, qui dispose du droit de chasse sur quatre concessions au centre du Botswana.



Par ailleurs, les Espagnols se demandent pourquoi le Roi a reçu des soins immédiats, alors que dans un cas de fracture de hanche, l'Espagnol moyen se voit proposer une immobilisation de la hanche en attente du moment où le corps médical trouvera le temps de lui placer une prothèse, un délai de 48 heures en général. En Espagne comme ailleurs, une hanche royale vaut visiblement plus qu'une hanche roturière...





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire