mardi 28 février 2012

Personnes intersexe: un rapport du Conseil d'éthique allemand préconise des mesures antidiscriminatoires



Un article publié par Christophe Martet sur YAGG

Le jeudi 23 février, le Conseil d’éthique allemand a rendu au gouvernement fédéral un rapport très attendu sur la situation des personnes intersexes (www.ethikrat.org). Il estime notamment que les personnes intersexes «doivent avoir le respect et le soutien de la société dans le cadre de la diversité sociale. En outre, elles doivent également être protégées contre les erreurs médicales et la discrimination dans la société.»

PAS DE CHIRURGIE SANS CONSENTEMENT

Le point central des discussions du Conseil d’éthique était de savoir si une intervention chirurgicale sur les organes sexuels des personnes ayant des caractéristiques particulières du développement du sexe (le rapport préfère parler des DSD: différences de développement sexuel), en particulier chez les nourrissons touchés, devraient être autorisés ou non. Les sages du Comité d’éthique expliquent que des interventions chirurgicales chez les personnes présentant des organes génitaux indéfinis «constituent une violation du droit à l’intégrité physique, du droit au respect pour le genre et l’identité sexuelle, le droit à un avenir ouvert, ainsi que souvent aussi le droit à la liberté de reproduction». La décision d’intervenir est très personnelle, explique le rapport qui recommande qu’elle soit prise par les individus eux-mêmes. Si la mesure vise à éviter un risque sérieux pour la santé ou la vie des personnes touchées –et seulement dans ces cas– la décision peut être prise par autrui (en général les parents) «après avoir soigneusement pesé les avantages et les inconvénients de la procédure et ses conséquences à long terme».


«FÉMININ», «MASCULIN», «AUTRE»

Le Conseil d’éthique estime également que le fait de consigner à une catégorie des personnes qui ne peuvent pas être assignées comme genre «féminin» ou «masculin» est une intrusion non justifiée sur les droits de la personne et le droit à l’égalité de traitement. Le Conseil demande de prévoir qu’une catégorie «autre» puisse être proposée en plus de «femme» ou «homme» aux personnes concernées ou même qu’aucune catégorie ne soit demandée, jusqu’à ce que la personne ait pris sa décision.
Reste maintenant à savoir ce que le gouvernement allemand va faire de ces recommandations.

Pour plus d’infos sur l’intersexuation:http://asso.orfeo.free.fr/intersexuation/index.html

Source de l'article: cliquer ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire