dimanche 19 février 2012

Fantôme à l'opéra au Theater-am-Gärtnerplatz

Sanierungsbeginn Mai 2012 &ndash © Maren Bornemann
Vendredi soir, on aurait pu croire qu'un fantôme avait frappé les (quatre) coups du lever de rideau lors de la représentation d'un opéra de Bertold Brecht et de Kurt Weil au théâtre de la Gärtnerplatz, tant des incidents malheureux s'accumulèrent tout au long de la soirée. On y donnait Grandeur et décadence de la ville Mahagonny.

Juste avant le lever du rideau, un homme de 77 ans souffrit d'un arrêt cardiaque et dut être transporté d'urgence vers une clinique munichoise. Au même moment, une responsable du théâtre vint annoncer qu'une des chanteuses, souffrant d'une infection des voies respiratoires, devrait chanter à l'aide d'un micro.

Après l'entracte, la même responsable vint annoncer qu'un chanteur était atteint de diarrhée avec vomissements. le whisky de l'Alabama song était-il un tord-boyaux? Le public se mit à rire, non de la souffrance de l'acteur, mais sans doute en réaction à l'accumulation des incidents. La responsable crut bon d'ajouter que son intervention ne faisait pas partie de la mise en scène.

Enfin, juste avant le tableau final, on vit à l'avant-scène une espèce de mini volcan se mettre à émettre de la fumée. Beaucoup durent se dire que cela faisait partie de la mise en scène, puisqu'on venait de voir les éclairs du typhon qui ravage la ville des chercheurs d'or. Mais un rideau de protection se mit à descendre du cintre et des pompiers durent intervenir en montant sur scène dûment casqués et en grand attirail. Le public était indécis: mise en scène ou pas mise en scène. La responsable de la salle dut intervenir une troisième fois pour informer qu'il s'agissait d'un départ d'incendie...Le problème fut bientôt réglé sans dommage important et le spectacle put se terminer.

On soulignera le parfait professionnalisme du personnel du théâtre qui eut tout au long des incidents les gestes parfaitement adéquats. De même les comédiens assurèrent-ils le spectacle, excellent au demeurant. The show must go on! A aucun moment, le public ne fut en danger. A la sortie du spectacle, on put voir que le théâtre était entouré d'une armada de voitures de pompiers et de services de secours.

Le théâtre doit bientôt fermer ses portes pour une longue rénovation. Des fantômes ont-ils cru bon de déjà venir s'y installer?





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire