lundi 23 janvier 2012

En Saxe, les presbytères pourront accueiller des couples homosexuels


Zwei Bräutigamme auf einer HochzeitstorteDresde,- Le Consistoire de l'Eglise réformée évangélique (c'est-à-dire luthérienne) * de Saxe vient de décider ce 21 janvier que dans ce Land allemand les pasteures lesbiennes et les pasteurs gays qui vivent en couple pourront cohabiter dans le presbytère de leur communauté. Il lève ainsi l'interdiction de cohabitation qui frappait ces pasteur.e.s dans ce Land. Cette autorisation ne sera donnée qu' à deux conditions: il faudra que le couple soit uni légalement par un contrat de partenariat de vie enregistré (eingetragene Lebenspartnerschaft/ la seule forme d'union légale actuellement ouverte aux couples de même sexe en Allemagne) et que le Conseil paroissial ait marqué son accord. L'évêque du Land de Saxe Jochen Bohl (Dresde) a souligné combien ce thème a fait l'objet de débats et de controverses. C'est seulement dans le respect et la considération mutuelles que le Consistoire a pu transcender les divergences d'opinion. L'Evêque espère que, sur le terrain, dans les communautés écclésiales, les chrétiennes et les chrétiens apporteront leur soutien aux décisions qui ont été prises. L'évêque s'est dit assuré que "les personnes à orientation homosexuelle avec lesquelles nous sommes liés dans la communauté de l'Eglise seront accueillies comme des soeurs et des frères dans la Foi." . Ce qui a notamment fortement pesé dans le débat, ce sont les conclusions d'un groupe de travail qui a travaillé sur l'approche biblique de l'homosexualité, a ajouté l'évêque. Parallèlement à cette annonce, le Synode a tenu à rappeler l'ordenancement biblique du mariage et de la famille qui a pour modèle l'union d'un homme et d'une femme.

On le voit, l'Eglise évangélique, la plus importante des églises protestantes allemandes, s'engage de plus en plus dans la voie du respect des différences d'orientation sexuelle, contrairement à l'Eglise catholique, qui reste figée dans un dogmatisme dépassé. Intéressant de lire que les protestants peuvent  à la fois défendre le modèle de la famille tel qu'on le concevait traditionnellement, l'union d'un homme et d'une femme, et accepter en parallèle les unions homosexuelles, alors que les catholiques continuent de pratiquer l'exclusion de l'union des couples homosexuels au nom de la même définition du mariage. Faut-il le dire, je préfère le modèle inclusif. 


Source: le site de l'église évangélique allemande, que relaye toute la presse du pays.

* A propos de la terminologie, un lecteur français nous précise que: A noter qu' ''Evangelische" signifie "Lutherien" , il serait difficile de s'en prévaloir auprès les églises évangéliques en France qui sont d'une autre tradition que la tradition Luthero Réformée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire