mardi 10 janvier 2012

Benoît XVI plus catégorique que Miss Belgique : le mariage homosexuel menace l'avenir même de l'humanité.

C'est ce qu'il convient de déduire des vœux adressés au corps diplomatique du Saint Siège par Benoît XVI. Voici le texte exact de l'extrait du discours qui concerne l'institution du mariage:

L’éducation est un thème crucial pour toutes les générations, puisque d’elle dépend aussi bien le sain développement de chaque personne que l’avenir de toute la société. C’est pourquoi elle représente une tâche de première importance en un temps difficile et délicat. Outre un objectif clair, comme est celui de conduire les jeunes à une connaissance pleine de la réalité et donc de la vérité, l’éducation a besoin de lieux. Parmi ceux-ci figure en premier la famille, fondée sur le mariage d’un homme avec une femme. Il ne s’agit pas d’une simple convention sociale, mais bien de la cellule fondamentale de toute société. Par conséquent, les politiques qui portent atteinte à la famille menacent la dignité humaine et l’avenir même de l’humanité.

Le discours complet du pape, qui a adressé ses voeux au corps diplomatique en français peut se lire sur le site d'information du Vatican en cliquant ici. Toute la cérémonie est retransmise sur le même site: cliquer ici pour la suivre, le discours du pape commence à la quinzième minute.

Cette intéressante prise de position du pape n'est pas nouvelle. Elle n'est pas trop éloignée de ce que l'on peut entendre en Iran. Ainsi Mohammad Dschawad Laridschani, le Secrétaire iranien aux droits de l'homme, vient de  déclarer que «l’homosexualité constitue une maladie» qui reste punissable en Iran, jusqu’à la peine de mort. Rome, Téhéran, même combat!

Heureusement, les prises de position de la nouvelle Miss Belgique, Laura Beyne, sont plus tolérants. Elle avait émis l'avant-veille un avis plus nuancé (quoique légèrement confus) que ceux de  Sa Sainteté et du responsable iranien: «Ils [les homos] peuvent faire plus ou moins ce qu'ils veulent». Ce dimanche 8 janvier a eu en effet lieu la finale sur  RTL.be du concours de l'élection de Miss Belgique. Laura Beyne, qui allait être élue un peu plus tard dans la soirée, a éprouvé quelque difficulté à répondre à la question «Quelle est votre opinion sur les mariages homosexuels?». Et le jeune bruxelloise de 19 ans de répondre: «C'est vrai qu'il y a de plus en plus d'homos, mais bon il faut savoir aussi que ce sont des êtres humains. Je pense qu'ils peuvent faire plus ou moins ce qu'ils veulent. Maintenant, je suis plus ou moins pour le mariage homosexuel. Je trouve que ça se fait donc, maintenant, il y a d'autres inconvénients comme adopter des enfants et ça je trouve que c'est un sujet différent, un peu plus difficile, mais je ne suis pas contre le mariage homosexuel»…Voir la video sur le site de RTL en cliquant ici.

Ouf, les homos doivent se sentir rassurés...D'autant que le Primat du petit pays qui vient d'élire sa Miss, Mgr Léonard, vient de regretter qu'en Belgique «le Parlement s'attribue le droit de décider par vote majoritaire du sens de la sexualité, de la différence du masculin et du féminin, de la signification du mot mariage, du rapport métaphysique de l'être humain à la finitude et à la mort, de la qualité des embryons méritant ou non d'être respectés, etc.». Ces propos sentencieux, dans la parfaite ligne ratzingérienne, sont issus du nouveau livre d'André-Joseph Léonard Agir en chrétien dans sa vie et dans le monde.

O tempora o mores...

Commentaires de lecteurs
  • Le commentaire de Michel
Dans le texte de Benoît XVI, il est écrit ceci :

"...l’éducation (des jeunes) a besoin de lieux. Parmi ceux-ci figure en premier la famille, fondée sur le mariage d’un homme avec une femme. Il ne s’agit pas d’une simple convention sociale, mais bien de la cellule fondamentale de toute société. Par conséquent, les politiques qui portent atteinte à la famille menacent la dignité humaine et l’avenir même de l’humanité elle-même..." (style un peu lourd sur la fin).

Que l'éducation des jeunes soit favorisée par la cellule familiale scellée par le mariage, on peut en convenir. Encore que le mariage ne garantit rien, ni sa pérennité, ni l'harmonie du couple (élément important pour les enfants).
Que les politiques qui portent atteinte à la famille menacent la dignité humaine et l'avenir même de l'humanité : cela sous-entend que le pape est contre le divorce, contre les unions hétérosexuelles libres, contre les familles monoparentales et contre les mariages homosexuels.
On peut, en se mettant dans l'esprit de sa Sainteté, admettre les trois premières fustigations ; mais je ne vois pas en quoi le mariage homosexuel porte atteinte à la famille. Espère-t-il que les gays changent d'orientation et se marient ?... Quant à l'avenir de l'humanité, il risque le pire si la population continue à augmenter. Il vaudrait mieux que le nombre d'uranistes augmente afin d'atténuer l'accroissement exponentiel des êtres humains !
Cela montre que le discours du Souverain Pontife est toujours basé sur des principes moraux éculés et non sur la réalité sociale...

Autre extrait intéressant :

"...Vraiment, le monde est sombre, là où il n’est pas éclairé par la Lumière divine ! Vraiment le monde est obscur, là où l’homme ne reconnaît plus son lien avec le Créateur et, ainsi, met également en danger ses relations avec les autres créatures et avec la création..."

Pour le Pape, le monde est sombre là où les lois respectent les individus et leurs choix de vie...
C'est le monde éclairé surtout par la Raison !
Moi je constate que là où l'homme est éclairé par la Lumière divine, là où il reconnaît son lien avec le Créateur, là règnent les conflits sanglants entre religions (Christianisme et Hindouisme vs Islam) et entre courants religieux (Sunnisme vs Chiisme)...

Et dire que beaucoup se pâment devant ce beau discours....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire