mercredi 14 septembre 2011

Grande exposition à la Hypo-Kunsthalle : le portrait dans l'art allemand autour de 1500

En ouverture de la saison d'automne, une exposition remarquable à La Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung au coeur de Munich!

Albrecht Dürer
Portrait de Elsbeth Tucher, 1499
Museumslandschaft Hessen Kassel
 
La fondation culturelle munichoise Hypo-Kunsthalle présente, en collaboration avec le  Kunsthistorisches Museum de Vienne, une exposition consacrée au  portrait allemand autour de 1500. Près de 170 oeuvres d'art renommées - y compris des tableaux d'Albrecht Dürer (1471-1528), de Lucas Cranach l'ancien. (1472 - 1553) et de Hans Holbein le jeune (1497/98-1543) ainsi que des chefs-d'œuvre de la sculpture, de la numismatique et  des arts graphiques ont été sélectionnées  pour montrer comment l'individu est devenu le  centre de l'intérêt artistique autour des années 1500.  Les artistes se mirent alors à investiguer la personnalité humaine qu'ils placèrent au coeur de leurs préoccupations: l'être humain pris dans son individualité devint un objet de recherche et de représentation.

Hans Holbein le jeune
Benedikt von Hertenstein, 1517
Metropolitan Museum of Art,
New York 
L'exposition est consacrée au regard que porte l'artiste sur l'homme pendant la période de  transition qui va de la fin du Moyen Âge au début de la Renaissance dans l'espace de langue allemande. La naissance de l'art du portrait en zone germanophone n'avait jusqu'ici pas fait l'objet d'une grande exposition. C'est sans doute dû au fait que l'art du portrait allemand à ses débuts était jusqu'ici resté dans l'ombre des études portant sur le portrait hollandais et italien. Il est vrai que les maîtres néerlandais peuvent se vanter d'avoir été, avec leur naturalisme, les premiers à  rendre compte du caractère unique de la figure humaine, et que les maîtres italiens ont marqué toute l'époque de la Renaissance avec leur concept idéalisé de la beauté qu'ils recherchaient dans leurs modèles populaires. Mais à la même époque l'art du portrait allemand, porté au sommet par ses plus grands interprètes, -Dürer, Cranach l'Ancien et  Holbein le Jeune-, donne des interprétations caractéristiques de la personne humaine, qui marient le réalisme et l'authenticité de la représentation à un e pénétration psychologique subtile.
Anonyme, MainzL'infanticide  Hans von Berstatt, 1540
Schlossmuseum, Gotha
© Stiftung Schloss Friedenstein, Gotha 
L'exposition s'attache à présenter des portraits des diverses couches de la société pendant la période concernée: bien sûr les classes dominantes, avec des portraits de personnalités connues de l'aristocratie ou du haut clergé, mais également leurs contemporains anonymes: le bas clergé, les moines, les agriculteurs ou les artisans, parfois représentés avec ironie ou avec un regard condescendant.

Un catalogue complet, publié par les éditions Hirmer de Munich reprend et commente l'ensemble des objets présentés à l'exposition en les restituant dans leur  dans leur contexte historique et artistique. (Coût 25 euros).

Dates et heures d'ouverture
Du 16 septembre 2011 au 15 janvier 2012
Tous les jours de 10 à 20 H.
Fermé le 24 décembre
Le 31 décembre de 10 à 14 H


Admission
Générale € 11, réduite de moitié les lundis
Groupes à partir de 10 personnes et retraités  € 10
Ecoliers, étudiants de moins de 30 ans  € 5

Source de l'info et des images: Hypo-Kunsthalle


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire