mercredi 24 août 2011

Un papillon rose fait trembler l'église catholique polonaise

L'artiste Pawel HAJNCEL en papillon rose lors de la procession de la Fête-Dieu à Lodz.
Crédit photographique: cliquer ici

Le Parquet de Lodz (Pologne) n'entamera pas de poursuites judiciares contre l'artiste Pawel HAJNCEL, au grand dam des nationalistes catholiques polonais, qui fulminent.

Rappel des faits: en juin dernier, lors de la procession la Fête-Dieu, Pawel HAJNCEL s'était immiscé dans le cortège déguisé en un déliceux papillon aux ailes d'un rose tendre. L'artiste avait revêtu un collant couleur crème et portait des lunettes de soleil et de jolies antennes. Un prêtre en grand ornement avait voulu chasser l'insecte importun de la procession. Des photos avaient été prises, et le happening avait bien sûr été filmé. Les photos et le petit film ont largement été diffusés en Pologne, pour la plus grande joie des internautes, et notamment des internautes gays. On sait que le rose est devenu une couleur symbole pour les homosexuels, depuis les triangles de sinistre mémoire. Il ne faut par ailleurs malheureusement  plus rappeler, l'église catholique ne manque pas de s'en charger, que l'église catholique condamne les actes homosexuels, et que l'église catholique polonaise est particulièrement virulente à leur encontre.

Le Prévôt du chapitre de la cathédrale de Lodz, Ireneusz Kulesza, avait porté plainte contre Hajncel pour insulte contre les sentiments religieux des croyants. Circonstances aggravantes selon Kulesza, l'action de l'artiste avait été soigneusement préparée, preuve en est qu'il s'était fait accompagner de photographes et de cameramen. Il s'agissait en somme d'une insulte avec préméditation!

Pawel  Hajncel n'en était pas à son coup d'essai. Lors d'une messe célébrée en plein air dans le courant du mois de mai dernier à l'occasion de la béatification du pape polonais Jean-Paul II, qui avait été désigné pour l'occasion comme Père de la Nation, Pawel Hajncel avait brandi une pancarte qui proclamait Il n'est pas mon père! (To nie jest moj ojciec!)

Pawel Hajncel
Pawel Hajncel
Mais voila, le Parquet n'a pas suivi l'argumentation du prévot de la cathédrale et la plainte a été rejetée au motif de la liberté d'expression artistique. On ne peut prouver l'intention malveillante de l'artiste. A ce propos, Hajncel, qui est diplômé de l'Académie des Beaux-Arts, a fait la déclaration suivante (traduction approximative): Oui, je me suis travesti. Les prêtres font cela aussi, ils revêtent des habits liturgiques. nous vivons dans un pays libre. J'ai  simplement choisi un costume de papillon que j'ai préféré à une soutane.

Pour les milieux de la droite catholique nationaliste, il s'agit d'une agression de plus contre l'église et le clergé, que l'Etat polonais ne défend plus. Mais la plupart des commentateurs présentent l'affaire de manière plutôt neutre, alors qu'elle réjouit d'innombrables  internautes qui sont mdr (morts de rire).

Il faut dire que la décision d'autorité de l'église catholique polonaise (c'est-à-dire sans consulter au préalable les autorités civiles)  d'offrir des funérailles royales au Président Lech Kaczynski,  a considérablement alimenté l'anticléricalisme en Pologne. Rappelons que les évêques polonais avaient offert la prestigieuse crypte royale de la cathédrale de Cracovie, le Wawel, pour l'inhumation des restes du Président décédé dans un tragique accident d'avion en Russie.

Pour contacter l'artiste, entrer son nom dans facebook ou cliquer ici (site facebook en polonais).
Pour voir d'autres oeuvres de l'artiste, cliquer ici
Et, si vous comprenez le polonais, un débat télévisé avec entre autres l'artiste (costumé en papillon) et un représentant des forces de l'ordre a été organisé par Tvp et mis en ligne sur youtube. Il comporte des photos de la procession où l'on voit les religieuses étonnées de la présence d'un papillon et l'écclésiastique courroucé qui tente de chasser l'insecte. Et les images parlent d'elles-mêmes...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire