samedi 30 juillet 2011

Un tabou brisé à Bayreuth: un orchestre israélien joue Wagner, le musicien favori d'Hitler

Un énorme tabou vient-il  d'être brisé hier à Bayreuth? On sait que Wagner et sa musique sont indésirables en Israël. Et pour cause: Richard Wagner était anti-sémite, Adolf Hitler adorait sa musique et s'est rendu fréquemment sur la 'Colline verte' de Bayreuth. Il était l'ami intime de Winnifred Wagner, certains vont même jusqu'à avancer qu'il fut son son amant, elle fut une des premières femmes à adhérer au parti national-socialiste et c'est elle qui fournit à Hiler le papier sur lequel il écrivit Mein Kampf alors qu'il était en prison. La musique de Wagner rappelle à de nombreux Juifs le temps abhorré du nazisme et de l'holocauste.

Roberto Paternostro
Pourtant hier midi, un orchestre israélien a pour la première fois joué du Wagner à Bayreuth, dans le cadre du Festival : l'orchestre de chambre d'Israël y a donné avec au programme la Hatikva, l'hymne national israélien,  des oeuvres de compositeurs juifs et israéliens et de la musique de Richard Wagner. Le concert a été organisé à l'initiative conjointe  de Katharina Wagner, l'arrière-petite-fille du compositeur qui codirige le festival et a accepté de parrainer le projet, et du chef d'orchestre Roberto Paternostro. 

L'orchestre de chambre d'Israël a exécuté des oeuvres de compositeurs juifs (Tzvi Avni, Gustav Mahler, Felix Mendelssohn-Bartholdy), une oeuvre de Franz Liszt et, pour terminer,  la Siegfriedidyll (Idylle de Siegfried),  un poème symphonique pour orchestre de chambre de vingt minutes que Wagner avait composé comme cadeau d'anniversaire pour sa seconde femme, Cosima, après la naissance de leur fils Siegfried en 1869. Il avait été joué le matin de la Noël 1870 en Suisse, sur les marches de la villa Tribschen et avait réveillé Cosima, elle aussi anti-sémite...

700 personnes ont suivi ce concert qui s'est déroulé sans incident et fut longuement applaudi, avec standing ovation. Les applaudissements ne s'interrompirent que lorsque le premier violoniste donna aux musiciens le signal qu'il était temps de quitter la scène!

Les personnalités suivantes étaient présentes à ce concert: la Directrice du festival de Bayreuth Katharina Wagner, le Maire de la Ville de  Bayreuth, le  Dr Hohl, Jonathan Livny, le fondateur de la première association Wagner en Israel, Jonathan Livny, et le président des assocations Wagner allemandes, Nicolaus Richter.

Ce type d'initiative, qui se veut apolitique et manifeste une volonté de réconciliation dans le chef des organisateurs, ne fait pas l'unanimité. L'annonce du concert avait  provoqué une polémique en Israel et  le Ministre israélien de la Culture  avait dû intervenir pour que les subventions à l’orchestre ne soient pas coupées. Les musiciens avaient le choix de venir en Allemagne ou non, ainsi un des musiciens a refusé d'accompagner l'orchestre. La musique de Wagner n'a pas été répétée en Israel, par respect pour les survivants et leur famille.

Plus d'infos:

On trouvera des photographies et un compte-rendu de l'événement sur le site de Roberto Paternostro.
Sur l'anti-sémitisme de Wagner, les relations de Hitler et du nazisme avec la musique de Wagner et avec Bayreuth, sur l'anti-wagnérisme, etc., on pourra  consulteravec profit  le Dictionnaire encyclopédique Wagner (Actes Sud). De nombreux articles touchent à la question.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire