samedi 16 avril 2011

Immo Karaman met en scène l'Amour des trois oranges de Prokofiev au Theater-am-Gärtnerplatz

Die Liebe zu den drei Orangen
On se souvient de l'excellente mise en scène de Death in Venice de Benjamin Britten, que le Gärtnerplatztheater n'a malheureusement plus repris à son répertoire cette année. Immo Karaman et son complice choréographe Fabian Posca reviennent au Théâtre de la Gärtnerplatz avec le conte de Sergej Prokofiev à partir du 6 mai. 

Drame ou comédie? Ou les deux à la fois? Le scénario est basé sur le conte fantastique L'Amour des trois oranges (1761) de Carlo Gozzi. C'est Meyerhold qui fit découvrir à Prokofiev la pièce de Gozzi.
Prokofiev rédigea le livret en russe mais c'est en version française que l'opéra fut créé en décembre 1921 à l'Opéra lyrique de Chicago sous la direction du compositeur.

On se doute que les comédiens-chanteurs du Gärtnerplatz se délectent des aspects grotesques très commedia dell'arte et de l'art de l'impro que sous-tend le livret.

Immo KaramanRappelons que la mise en scène de Mort à Venise avait été primée par le quotidien  Abendzeitung comme meilleur production d'opéra de l'année en 2009. Le metteur en scène turco-allemand Karaman (photo ci-contre) avait aussi été nominé pour sa mise en scène de Luisa Miller à Wiesbaden dans le cadre du prix du théâtre allemand DER FAUST.

Synopsis

L’opéra retrace les aventures d’un prince hypocondriaque que Truffaldino, spécialiste en farces et attrapes, est chargé de guérir par le rire. Il est épaulé bien peu efficacement par le pitoyable mage Tchélio qui s’oppose à l’efficace Fata Morgana, sorcière associée à Léandre et Clarice qui complotent pour prendre la place du prince dès son décès.
Fata Morgana impose au Prince la conquête de l’amour des trois oranges, gardées par une horrible cuisinière. Le Prince y parvient avec l’aide de Truffaldino et les oranges font place à trois belles princesses dont deux meurent rapidement de soif. Grâce à l’intervention du chœur des « ridicules », la jeune fille est sauvée de la mort mais, alors que le Prince s’en va pour lui chercher une robe digne de la cour, elle est transformée en rat par Fata Morgana aidée de son esclave Sméraldine.
Après quelques ultimes péripéties, la princesse Ninette retrouve une forme humaine et épouse le Prince.
(Source du synopsis: wikipedia).

Agenda

Pour réserver, cliquer sur Karten bestellen (réserver des billets)



KiJu 8,-€ (prix pour le public jeune)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire