vendredi 25 février 2011

La nouvelle production de l'Opéra de Munich met en scène deux contes: L'Enfant et les sortilèges et Der Zwerg

 
Maurice Ravel /
Alexander Zemlinsky au Bayerische Staatsoper

L'Enfant et les sortilèges de Maurice Ravel (1925)
Une fantaisie lyrique en deux parties, sur un texte de Colette
En langue française avec sous-titres en allemand

Der Zwerg d'Alexander Zemlinsky (1921)
Un conte tragique en un acte, texte de Georg C. Klaren frei d'après L'anniversaire de l'Infante d' Oscar Wilde
En langue allemande

Direction musicale de Kent Nagano et mise en scène de Grzegorz Jarzyna, en coproduction avec l'Opéra de Lyon.

Résumé de L'Enfant et les Sortilèges

Dans une vieille maison de campagne, au beau milieu de l'après-midi, un enfant de sept ans est assis, grognon, devant ses devoirs d'école. La mère entre dans la pièce et se fâche devant la paresse de son fils. Puni, il est saisi d'un accès de colère : il jette la tasse chinoise et la théière, martyrise l'écureuil dans sa cage, tire la queue du chat ; il attise la braise avec un tisonnier, renverse la bouilloire ; il déchire son livre, arrache le papier peint, démolit la vieille horloge. « Je suis libre, libre, méchant et libre !… » Épuisé, il se laisse tomber dans le vieux fauteuil… mais celui-ci recule. Commence alors le jeu fantastique. Tour à tour, les objets et les animaux s'animent, parlent et menacent l'enfant pétrifié. Les meubles se mettent à danser, le feu de la cheminée poursuit l'enfant, les chiffres du livre de calcul s'animent et font une ronde autour de lui. Dans la maison, puis dans le jardin, les créatures exposent une à une leurs doléances et leur volonté de vengeance. Alors que l'enfant appelle sa maman, toutes les créatures se jettent sur lui pour le punir. Mais avant de s'évanouir, il soigne un petit écureuil blessé dans le tumulte. Prises de regret, les créatures lui pardonnent et le ramènent à sa maman en l'appelant en chœur avec lui.

Résumé du conte d'Oscar Wilde
Pour les 12 ans de l'Infante d'Espagne, un somptueux divertissement a été organisé avant le goûter d'anniversaire. En ce jour exceptionnel, le roi lui a accordé la permission de jouer avec les invités de son choix. Même avec cet affreux nain qui fait tant rire les enfants, mais qui est loin de se douter du prix à payer pour ce soudain bonheur... Corrida, marionnettes, prestidigitateur, tous les numéros sont réussis...mais celui qui remporte le plus grand succès est celui du nain monstrueusement disgracieux, qui fait beaucoup rire les enfants. La pauvre créature qui n'a jamais aperçu son reflet dans un miroir ne connaît pas sa laideur, et croit à la sincérité de la princesse qui lui offre une rose blanche. Tourné en bourrique et persécuté, il en mourra de chagrin.

Zemlinsky s'est très probablement identifié avec le personnage central de l'opéra. Son amour pour son élève  Alma Schindler (la future épouse de Mahler)se termine par un désastre sentimental. Anna dédaigne le compositeur et  au moment de leur rupture, Alma  décrit Zemlinsky comme un affreux gnome, un nabot sans menton et sans dents, les yeux protubérants.  L'intrigue de Wilde dans The Birthday of the Infanta a été modifiée pour coller à l'expérience malheureuse de Zemlinsky:  la cruauté de l'Infante est ainsi délibérément accentuée.  Sa musique est proche de certaines oeuvres de Ravel. Aussi le choix de présenter au cours d'une même soirée ces deux oeuvres quasi contemporaines se justifie-t-il à plus d'un titre.

On le voit, chez les deux auteurs, il s'agit de contre qui mettent en scène des enfants. Mais s'agit-il de contes pour enfants? C'est la brutalité de l'humanité qui est mise en scène.

L'orchestration complexe de Maurice Ravel mêle le jazz et le fox trott,  les trilles de l'opérette et le bel canto, la polka et la valse et poutr le final, le chant sacré. Il recourt à des  instruments étranges pour traduire les onomatopées du livret de Colette: cela va de la râpe à fromage à la crécelle, en passant par le fouet ou par le  wood-block.

Retransmission radiophonique de la Première sur  BR-Klassik ce dimanche soir, à partir de 18H30 pour la présentation en direct, et de 19 H pour les opéras.

Agenda et réservations:

Au Théâtre national de Munich
Les 27 février, 3, 6, 9,13 et 20 mars et le 22 juillet 2011
Pour réserver, cliquer ici, puis cliquer sur la date souhaitée et suivre le chemin vers la réservation.

Sources compilées et pour en savoir plus:
L'enfant et les sortilèges sur Wikipedia (lien vers le texte du livret de Colette!)
Le nain et la période pragoise de Zemlinsky sur le site de la Médiathèque de Belgique
Zemlinsky sur Esprit nomades

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire